Sculpture.penture.dessins
lieux : CCM : Rue Vandenboogaerde, 93 et T&T

Ibraimhojo Bakirov s’exprime par le dessin, la peinture, la sculpture,  la photographie mais le matériau premier qui alimente ces diverses disciplines il l’appelle « le corps sensible ». C’est à cette corporalité sensuelle, cette sensualité corporelle, qu’il fait appel pour nourrir son œuvre. Comprenons ici qu’il s’implique entièrement dans sa création. Pas de faux-fuyants pour atteindre à l’immanence.
Formé, mais non déformé, à la célèbre Ecole supérieure des Beaux-Arts de Saint Petersbourg, il y intégrera de multiples techniques : huile s/toile, aquarelles, encres et l’emploi de matériaux très diversifiés pour ces constructions sculpturales.
Sa disponibilité généreuse naturelle lui permet d’intégrer et de nous restituer, grâce à une perception non dénuée d’humour, la mobilité protéiforme universelle.